Partagez
 

 L'Héritage de Daitokai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fugiwara Soren
Staff | Chef de Rikoukei
Fugiwara Soren


Messages : 62

Contribution à la Faction
Missions: 0D|0C|0B|0A|0S
Domination: 0
Guerre: 0

L'Héritage de Daitokai Empty
MessageSujet: L'Héritage de Daitokai   L'Héritage de Daitokai Icon_minitimeMar 4 Mar - 16:07


Fièrement installé sur son trône, le seigneur balayait une dernière fois du regard l'impériale antichambre avant d'inviter l'élite de Rikoukei en son enceinte, annonçant ainsi l'ouverture d'un nouveau conseil directionnel. Le ton cérémonieux de l'entretien était certain, sinon quoi ils se seraient tous retrouvés dans les quartiers généraux voués à la préparation tactique ou dans les départements scientifiques – Mais jusqu'à présent, l'époque était surtout à la reconstruction, à la réorganisation des effectifs ninjas et au renforcement de l'autorité locale afin de faire du village une machine aux engrenages parfaitement huilés. Peu passionnant mais ô combien nécessaire, d'autant plus pour une citadelle bâtie sur des principes aussi controversés... et là se dévoilait justement le plus important : Des rumeurs sur le développement militaire des autres factions les obligeaient à se pencher sur la situation au plus vite. Si les héritiers de Daitokai jouissaient d'une avance technologique hors norme et d'une stabilité plus ancrée que ses voisins, le manque d'information tout comme leur arrogance risquaient fort de poser problème à l'avenir s'ils ne s'y mettaient pas dès maintenant. Soren le savait, et c'était bien pour cette raison qu'il comptait distribuer les premières directives à risque à ses plus fidèles soldats.

Ceux-ci firent donc leur apparition dans la vaste pièce décorée de colonnes et de statues, à la teinte sobre mais contrastée par des couleurs mauves et argents, caractérisée par les tuyaux et mécanismes propres à leur héritage, animée par une lourdeur climatique oppressante et parfois accompagnée d'étincelles électriques répondant au chakra Ranton du maître des lieux. Ce dernier se leva afin de mieux jauger ses hôtes puis les saluer, quittant le siège sans pour autant abandonner la courte estrade présente sous ses pieds.
    « Généraux de Rikoukei... L'heure est désormais à l'expansion.
    L'idéal de Daitokai a été préservé grâce à nous, les expérimentations reprendront sous une assiduité nouvelle et nous sommes désormais aptes à former les futures générations. Bien sûr, vous qui avez combattus à mes côtés savez à quel point l'obscurantisme est présent ; les gens ferment leur esprit au progrès et se confortent dans une routine sûre et sans promesses, mais pire encore, ils veulent notre perte. L'individualisme est leur credo, là où notre science concerne l'ensemble du monde.

    Les traditionalistes de Gokuni ne se contenteront pas de vivre à l'écart. Déjà ils rassemblent le savoir ancien et se forment dans le but de bannir nos ambitions – N'acceptant nul compromis alors que leur voie, déjà explorée de fond en comble, n'a fait que semer le chaos depuis la nuit des temps. Quant à Hikaku... dernier village caché à ce jour, leurs mystères sont problématiques, surtout qu'on ne sait vraiment d'eux que la haine qu'ils nous portent.

    Ceux-ci rassemblent, s'organisent, fomentent. Et ils nous craignent. Ils craignent la route tracée par Daitokai.
    Il marqua une pause, un rictus de dégoût apparent. Or la peur, quand elle n'est pas canalisée, s'avère imprévisible et dangereuse. Nous devons la canaliser. »

D'un geste, il désigna rapidement une carte approximative du monde fixée au mur.
    « Si le cœur de notre faction est fort, le reste de notre territoire est encore en miettes. Le bureau des missions ne tardera plus à fournir des directives claires sur la situation interne du pays, et je compte sur chacun d'entre vous pour former les novices au combat.

    Nous avons deux priorités : La première sera pris en main par le département scientifique et se chargera de ré-industrialiser les docks au sud du pays. La seconde, et c'est avant tout pourquoi vous êtes là, consistera à définir nos premières initiatives vis à vis de Gokuni avec qui nous partageons une frontière commune. Concernant Hikaku... nous en savons encore trop peu sur eux et hélas, les pistes sont maigres. Bref, généraux, j'attends vos verdicts.
    »

Sa lourde cape flottant derrière sa silhouette, le Fugiwara retourna à son trône sans apporter plus de palabres encore. Un point avait été fait et il souhaitait désormais retrouver le caractère et l'ambition de chacun de ses hommes à travers leurs projets ou propositions – Après tout, ils étaient l'élite de Rikoukei, ceux qui porteraient la réputation et les idéaux du village à travers leurs prouesses et leurs choix.
Revenir en haut Aller en bas
Kane Fukaichi
Jûunin
Kane Fukaichi


Messages : 6

Contribution à la Faction
Missions: 0D|0C|0B|0A|0S
Domination: 0
Guerre: 0

L'Héritage de Daitokai Empty
MessageSujet: Re: L'Héritage de Daitokai   L'Héritage de Daitokai Icon_minitimeMar 4 Mar - 17:55

Heritage De Daitokai
Feat Soren






Rikoukei.. Du béton, des murs froids, et de l'acier. Le décor de ce théâtre macabres, la ou se tenait l'acte majeur de cette pièce martiale. Il nous avait appelé, Soren Fugiwara. Qui était-il vraiment ? Un chef ? Un général militaire ? Dictateur ou éminent bienfaiteur de cette nation en devenir ? Impossible de le savoir, du moins pour l’instant. L’équation était imparfaite, trop de données manquaient, il me fallait les obtenir. Une rencontre, un face à face, rien de mieux pour déceler ce que vaut un homme. Regarder dans ces yeux humains, plein de sentiments, de haine, de joies, de tristesse, d'amour. Je les envie, ceux capables de mettre un sens sur ces mots pales. Cette journée était marquée du sigle du savoir. Savoir ce ou nous allions, et avec qui j'y allais, c'était ma priorité, je ne savais pas quoi faire, mon programme en perdait son sens..

La salle ou nous venions d'entrer était pour le moins étrange, dominé par un trône, à la manière d'une salle de château fort. Dénué de sens. Archaïque. Rikoukei est censé être l'évolution. Ce trône, c'est désuet, futile. Mes données sont erronées... L'équation se brouille.. Nouveau calcul.. Rikoukei semble tout de mettre la voie la plus adapté au programme finale. Fin de calcul.

S’ensuit un discours, si l'on peut le nommer ainsi. Plutôt une mise au point sur nos avenants et nos projets futurs. Utile à souhait. J'enregistrais chaque mot qui sortaient de sa bouche, chaque mimique, chaque geste, chaque tonalité employé. C'est dingue à quel point la forme est plus importante que le fond.. Peu le crois, mais je vous assure que c'est dans la façon dont elle est dite que réside le sens d'une phrase et non dans les mots qui la composent. Et les paroles de notre chef témoignait de plusieurs choses. D'abord, Gokuni est l'ennemi ! Le mal absolu, ils ne nous aiment pas, il faut les détruire, sinon c'est eux qui nous détruirons. Deuxième point, il faut s'agrandir, gagné en force et en territoire, rendre à la technologie les territoires qui sont allés voir ailleurs, dans les méandres de l'archaïsme. Très bien, nous allons y travailler.


« Nous rependrons donc l'évolution partout sur les anciennes terre du Daitokai. Tous ceux qui se mettront en travers notre chemin, que ce sois le Gokuni, ou le Hikaku, devrons périr. Es ce bien ça ? »

« Si nous sommes amenés à nous battre, nous sommes aussi exposés à l'attaque d'une de ces factions. Il serait peut-être judicieux de renforcer nos frontière, qu'importe si cela est vu d'un mauvais œil. Autant prendre les devant. »




Vous, Que voulez-vous ?


Code by CrowConception
Revenir en haut Aller en bas
Chōetsu Jinrui
Jûunin
Chōetsu Jinrui


Messages : 5

Contribution à la Faction
Missions: 0D|0C|0B|0A|0S
Domination: 0
Guerre: 0

L'Héritage de Daitokai Empty
MessageSujet: Re: L'Héritage de Daitokai   L'Héritage de Daitokai Icon_minitimeMer 5 Mar - 12:24

Aujourd'hui, c'est la grosse réunion, et si vous voulez mon avis, les trucs qui s'disent ici et là, comme quoi ça s'active du côté des autres factins, bah ça y est pour quelque chose. On pouvait pas les ignorer plus longtemps, ça leur donnerait le temps de grandir de plus en plus, jusqu'a devenir de vraies menaces. Et mon avis sur la question de notre réaction face à l'augmentation d'leur force de frappe militaire était déjà tout fait : on s'pointe, on défonce la grosse porte et on crâme tout. J'ai rien contre ces gens, et les idées qu'ils défendent, mais si défendre leurs idées, ça passe par tenter de détruire Rikoukei, on a un p'tit problème, parce que Rikoukei, je crèche dedans.

Puis, franchement, j'trouve qu'ils sont quand même un peu cons sur les bords. C'pas de la technologie qu'il faut avoir peur, mais de la surpuissance. Que ce soit dans le domaine technologique, "ninjutsuistique" ou bien même n'importe quoi d'autre, dès qu'on atteint un certain seuil de puissance, ça devient chaud à contrôler. Ce qui s'est passé il y a quelques années - le gros boum - ça aurait très bien pu arriver suite à une utilisation peu précautionneuse du ninjutsu, à haut niveau. C'est la même, quoi ! Faut arrêter de diaboliser la technologie. On peut pas leur en vouloir, c'est normal vu le mal qu'elle a apporté, mais z'ont tendance à oublier les bons côtés. Par exemple, sans cette technologie, je mangerais pas grand chose de plus que d'la bouillie aujourd'hui. En fait, dans le fond, entre de bonnes mains, y  a pas d'soucis, cette puissance ne peut qu'être bénéfique. Mais bref, tout ça, j'pourrais bien l'raconter quand j'aurais la parole, c'qui est pas le cas pour le moment.

J'étais là, devant l'big boss, entouré d'autres gradés, puis je l'écoutait. L'est pas chef de Rikoukei pour rien, lui. 'Fin, un Fugiwara défenseur de la technologie, normal vous m'direz. Bien vite, on centralise l'attention sur Gokuni, délaissant un peu le cas Hikaku, sous prétexte de manque d'informations. Hum... Vaut mieux pas les oublier quand même, c'est bien le peu d'infos qu'on a sur eux qui fait leur force. J'pense que justement, chercher à obtenir des infos sur ceux-là devrait faire partie d'nos priorités.

Mais voilà qu'un d'mes collègues prend la parole, à la suite du Fugiwara. Renforcer les frontières... En v'la une bonne idée, et il manqua pas de souligner le fait que cela puisse être mal vu par ceux de l'extérieur. Mais c'que moi j'avais à proposer, je crois qu'ils le verraient encore moins bien.

J'pense qu'il faut même aller plus loin que renforcer nos frontières, bien que ça soit important, ça aussi. J'sais pas c'que vous en pensez, mais en c'qui me concerne, j'vois pas la suite des événement prendre une tournure différente de celle d'un conflit. Toute les conditions sont réunies pour : Deux factions aux idéaux radicalement opposés, partageant une frontière commune. Un climat de méfiance installé depuis maintenant un certains temps entre ces deux même factions. Franchement, y a besoin de plus pour que ça pète au bout d'un moment ? Suffit d'un écart, d'une erreur, du moindre petit incident impliquant nos deux factions pour ça. Alors moi, je propose plus que de renforcer nos défenses en vue d'une attaque. J'propose que nous même, on attaque.

Un temps de latence, une petite pause. Je reprend.

Bien sûr, il faudra pour ça rassembler les forces nécéssaire, et cela mettra un certain temps, mais je ne crois pas me tromper en avançant qu'on en est tout à fait capable. Tout cela est bien risqué, mais attendre bras croisés la guerre se pointer à nos portes l'est autant, voire plus.

Et si j'puis me permettre, oui, les pistes concernant Hikaku sont maigres, mais il ne tient qu'a nous d'en apprendre plus sur eux. Car si Gokuni est dangeureux, Hikaku l'est p'tet encore plus, pour la simple et bonne raison qu'un ennemi dont on ne sait rien est particulièrement redoutable. Aussi, j'conseille que l'on prenne les devants là aussi, en récoltant le plus d'infos possible sur eux. Une tâche bien difficile étant donner leur discrétion, j'entend bien; mais tout c'qu'on ignore sur eux, c'est tout les avantages qu'ils ont sur nous si conflit il devait y avoir.


Voilà, ça, c'était dit. P'tet un peu tôt pour parler d'attaques et autre actions de cette envergure, mais je l'ai bien précisé, "cela mettra un certain temps".
Revenir en haut Aller en bas
Yukidan Raito
Jûunin
Yukidan Raito


Messages : 80

Contribution à la Faction
Missions: 0D|0C|0B|0A|0S
Domination: 0
Guerre: 0

L'Héritage de Daitokai Empty
MessageSujet: Re: L'Héritage de Daitokai   L'Héritage de Daitokai Icon_minitimeMer 5 Mar - 19:06

    Mouais…

Quitter mon Labo en plein milieu de mes recherches voilà bien quelque chose que je n’aimais pas. Je ne supportais pas que l’on me dérange pour rien, et encore moins quand c’était pour des raisons que je jugeais futile… Mais semblerait-il que pour une fois j’étais obligé. Obligé de me rendre à cette réunion pour hauts gradés. Dont je faisais malheureusement partie… Il m’arrivait parfois de regretter ces temps ancien où l’on n’attendait rien de moi et que je pouvais travailler tranquillement dans mon coin sans que personne ne viennent jamais me déranger !

J’avais malheureusement rapidement compris que pour vivre cette vie là j’aurais du rester d’où je venais et ne jamais revenir à la civilisation ce qui n’était en aucun possible. Et surtout que si je désirais continuer mes recherches comme je l’entendais - malgré les emmerdes trop régulière à mon goût - je n’avais pas le choix que d’endosser le rôle d’un de leur haut gradé… Je dépassais de loin tout ces pauvres gars qui bossaient avec moi et devoir être rabaissé à une quelconque hiérarchie m’énervait mais dans ce monde je n’avais d’autre choix que de vivre avec, pour que mes projets un jour se réalise, je devrais faire avec…

Je regardais d’un air dépité notre chef qui se trouvait sur son présentoir, prêt à nous faire l’un de ses si beau discours. Il ne changerait donc jamais, misant sur les beaux effets pour rendre son discours plus intéressant. Un mince sourire se dessina pour la première fois sur mon visage depuis que j’avais quitté mon Laboratoire. J’avais légèrement tendance à être mal luné lorsque l’on me faisait ainsi quitter mon si précieux laboratoire. Je regardais Soren qui depuis le temps n’avait pas changé d’un pouce, l’on ne se voyait pratiquement jamais et je le croisais seulement à ce genre de réunion ou lorsqu’il daignait venir dans mon laboratoire. Il m’avait recruté en me tombant dessus il y a huit ans de cela mais depuis notre relation n’avait pas évolué, restant au simple Chef-Subordonné, le seul point ambiguë restait de savoir qui des deux étaient le chef de l’autre…

Un discours au relent de propagande voilà ce qu’il nous ressortait. Oui il était temps de bouger, d’aller taper les impures. La blague… Comme si un tel combat intéressait qui que se soit. Je ne vivais clairement pas pour ça, même s’il fallait avouer que botter le cul à ces gars de Gokuni seraient un vrai plaisir ! En ce qui concerne Hikaku, j’en faisais mon affaire, après tout ils étaient à mes yeux bien plus important que ces pauvres gars qui vivaient dans le passé !
    Comme si on ne faisait qu’attendre à bras croisés !

Lâchais-je pour moi alors que le troisième gars parlait. S’il ne branlait rien de ses journées tant mieux pour lui, mais je me trouais le cul à développer de nouvelle technologie pour que l’on nous dise que l’on ne fait rien ! Franchement !
    En ce qui concerne Hikaku si on sait rien sur eux, ils ne doivent pas pouvoir se targuer d’en savoir beaucoup plus sur nous.

J’avais enfin parlé à haute voix, si j’étais ici autant ne pas être venu pour rien… Surtout qu’en ce qui concernait Hikaku je comptais moi aussi apporter ma pierre à l’édifice, si ce que je soupçonnais être vrai, ils devraient y avoir des restes Daitokai chez eux…

L’histoire ne faisait que commencer !
Revenir en haut Aller en bas
Hayashi Kazuya
Jûunin
Hayashi Kazuya


Messages : 12

Contribution à la Faction
Missions: 0D|0C|0B|0A|0S
Domination: 0
Guerre: 0

L'Héritage de Daitokai Empty
MessageSujet: Re: L'Héritage de Daitokai   L'Héritage de Daitokai Icon_minitimeJeu 6 Mar - 1:11


Sourcils froncés, lèvres closes, mâchoires crispées, regard froid, la démarche brute, ses bottes résonant sur les dalles confectionnant le sol du couloir, l'Hayashi s'avançait vers les portes de l'Antichambre. Pressé, il ne l'était pas. Si retard de sa part il devait y avoir, alors les autres patienteraient jusqu'à son arrivée. Soren y compris. Le dirigeant de Rikoukei s'était finalement décidé de convoquer ses meilleurs hommes en un lieu, afin de discuter ambitions, et le Juunin ne manquerait cela pour rien au monde. Pour autant, il n'allait pas remuer sa carcasse colossale simplement pour éviter de subir le courroux du gamin à la tête du village. Inutile de préciser que dans le cas contraire où il serait contraint de patienter, il ne se priverait pas de râler sur ce fait. Ce qui va dans un sens ne va pas forcément dans l'autre pour tout le monde...

Rendu devant les imposantes portes de pierres, il bouscula ses dernières de son bras mécanique, prothèse massive faisant désormais sa renommée, vers l'intérieur et ce d'un geste brusque, dépourvu de finesse. Le peu de délicatesse dont il était pourvu ne faisait qu'accentuer l'image brute de décoffrage qu'on avait l'habitude de lui attribuer. Les portes, généralement, il les faisait voler en éclats par le Bakuton ou simplement à l'aide de ses poings. Jamais il ne s'emmerdait à les ouvrir et encore moins à les refermer. Si aujourd'hui, l'effort avait été mis pour l'ouverture, la secondé étape restera encore à assimiler... Finalement présent dans la vaste pièce où résidait le Basilic d'Argent, il remarqua immédiatement le majestueux trône en fond de salle. Le petit avait même pensé à l’installer sur une espèce de plate-forme pour prendre plus de hauteur !

Lâchant un sourire à l'encontre de l'intéressé, il désigna son siège du regard avant de prendre la parole d'une voix rocailleuse, à l'image de son physique bâti dans la roche, de sa mentalité bourrue.

Sympa le tabouret ! Il était en réduction chez Ikke Aminato ou quoi ?

Et Kazuya d'exploser de rire. Tonitruant, imposant, le tout résonna un moment dans la pièce avant de retomber dans le néant, le silence s'installant. Avec tout cela, il n'avait même pas porté attention à la ,jeunesse présente en ces lieux. Des visages qui n'étaient pas inconnus, lui qui appartenait plutôt à l'ancienne génération de guerrier, avait vu passer la plupart de ceux de la nouvelle, les avait vu évoluer. Et s'il remettait quelques noms, ce n'était pas pour autant qu'il les saluerait tous. Pour avoir une telle chance, qu'ils viennent boire un verre après la réunion afin de mieux se connaître ! Un parmi tant d'autres attira néanmoins son attention. Yukidan Raito. S'il se souvenait de lui, c'était tout simplement car il était l'élève de l'homme ayant confectionné la merveille remplaçant son bras droit.

A la mort de ce dernier, le Yukidan avait pour ainsi dire repris les obligations de son défunt mentor, l'amenant inévitablement à côtoyer le Tairyo Hakai Heiki, ne serait-ce que pour la révision de l'arme.

Quoi qu'il en soit, tous les  hauts gradés étant finalement présents, et à l'écoute, le Chef pouvait s'exprimer. Discours constitués de phrases qualifiées de péteuses selon le guerrier quarantenaire, qui néanmoins n'étaient pas fausses. Si Kazuya ne releva que ce qui l'intéressait, c'est l'ensemble des propos du Fugiwara qui le confortèrent dans l'opinion qu'il se faisait de lui. Il n'était pas à la tête du village pour rien. Les Généraux réagirent rapidement, chacun exprimant sa pensée et proposant quelques idées pour faire avancer la chose. Si dans un premier temps, il garda le silence, tête basse, le dos appuyé à une colonne, c'est d'un grognement qu'il s'octroya son tour de paroles. S'avançant de quelques pas afin que tous puis clairement le voir, il ne faisait nullement aucun doute quant à l'entendre avec le coffre dont il disposait...

Jinrui à la mâchoire d'acier a raison... il faut démolir Gokuni avant que ces misérables tocards ne s'imaginent avoir assez de puissance pour attaquer Rikoukei ! Quant aux planqués d'Hikaku, quand ils auront récupérés une paire de couilles pour se montrer aux yeux de tous, nous les écraserons ensuite ! Nullement besoin d'informations, on en sait bien assez sur eux, des collectionneurs de stickers, non mais sérieusement...

Marmonnant un flot d'injures inaudibles pour les plus éloignés, il marqua ainsi une pause que pour mieux réagir à la dernière remarque de Raito.

Conneries ! Ce qu'ils savent sur nous c'est qu'on a bien été assez cons pour se faire péter à la gueule quelque chose d'assez dangereux pour raser un village ! Il est temps qu'on efface cette humiliation des mémoires !

Serrant le poing, hurlant ces mots, la rage se dessinant sur son faciès, il en aurait fracassé une colonne pour un peu...

_________________
L'Héritage de Daitokai 58470910
Revenir en haut Aller en bas
Kazama Reiji
Jûunin
Kazama Reiji


Messages : 8

Contribution à la Faction
Missions: 0D|0C|0B|0A|0S
Domination: 0
Guerre: 0

L'Héritage de Daitokai Empty
MessageSujet: Re: L'Héritage de Daitokai   L'Héritage de Daitokai Icon_minitimeJeu 6 Mar - 19:36

    Reiji n'était as du genre à se considérer comme un des élite militaire de ce village, mais plutôt comme un simple scientifique apportant les innovations nécessaire pour que le Rikoukei puisse parvenir à reconquérir le monde. Il fut donc plutôt étonné quand Fugi de son petit nom le convoquât avec les autres membres de l'élite militaire du Rikoukei pour discuter de l'avenir de la faction. Faut dire que notre jeune scientifique avait reçu son rang de Jônin d'une façon plus honorifique qu'à cause des ses compétences uniques, il n'avait jamais vraiment entreprit des études pour devenir un Shinobi ou un soldat et se contentait de développer de l'équipement pour armer les soldats. Pourtant, Fugi avait considéré utile de le nommer Jônin, le forçant ainsi à défendre la faction en cas de guerre et de mener les troupes au combat... Vous vous imaginez qu'il ne voyait pas cet honneur du même œil que le reste de la faction, pour lui ça ne se résumait qu'à avoir encore moins de temps pour travailler sur ses projets.

    Il s'était donc installé dans le coin de la grade sale du trône, les bras croisés, installé sur le mur à observer ses collègues qui disaient leur conneries classiques. Tous, ou presque, semblaient aimer avoir du métal dans le corps en portant des prothèse allant du bras à la mâchoire métallique. Reiji n'avait rien contre les Cyborg, comme ils s'appelaient, il se disait même qu'il était probable qu'il fut un homme de métal sur un navire dans une autre vie, mais ici il voyait toutes ces modifications d'un mauvais œil. Si ces hommes étaient prêt à perdre une partie du corps pour obtenir un peu de puissance, alors qu'est-ce qui nous prouvait qu'il garderaient leur allégeance jusqu'au bout? Reiji n'avait encore que trop peu d'informations sur ces collègues, outre son bon copain Kazuya, et il se devait de rassembler le plus d'informations sur tout les membres de cette ville. S'il devait faire parti de l'élite, alors il s'installerait bien confortablement dans la sale du générateur Hasseiki et analyserait l'entièreté des habitants du Rikoukei si nécessaire pour protéger le travail de son paternel.

    La discussion était des plus puérile, Fugi demandait ce que l'on pensait de l'avenir du village... La majorité des gens présents offraient d'attaquer, tout simplement... Détruire tout ce qui bouge et croyant à notre apparente supériorité. Étaient-ils stupides? Sérieusement? Reiji s'avançant une fois que Kazuya ait finit son habituel discours de destruction pour replacer sa paire de lunettes imaginaire et se placer au centre de la pièce, observant tout le monde quelques secondes avant de continuer.

    - Attaquer Gokuni, attendre d'avoir un peu plus d'informations sur Hikaku puis attaquer ensuite? Vous êtes sérieux? Nous n'avons aucune idée des moyens du Gokuni et nous ne savons même pas où est Hikaku. Fugi-san vous l'a déjà dit, nos frontière sont en miettes, nous ne pourrions pas survivre à un assaut direct. Il ne faut pas agir selon notre instinct, mais plutôt prendre une décision éclairée par des informations fiables et complète, sans quoi nous allons perdre cet affrontement.

    Reiji prit une petit pause le temps de s'installer à côté de la carte, là où il pourrait expliquer ses stratégies.

    - Que savons-nous de ce monde? Rien du tout. C'est aussi simple que ça, nous devons reconstruire nos avants-postes à la frontière avec Gokuni et sur les trois-îles pour pouvoir surveiller les moindres faits et gestes de Hikaku. S'assurer d'avoir des frontières impénétrables doit être notre priorité, nous avons l'avantage d'avoir des effectifs centralisés et de garder nos secrets au cœur de notre territoire, mais il ne faut pas oublier que nos troupes sont à un désavantage sans le générateur Hasseiki, nous devons nous concentrer sur le renforcement de nos troupes et de nos moyens. Pour ce qui est de nos stratégies d'attaques, nous devons aussi nous concentrer sur la récolte d'informations avant de foncer la tête baissée. Si nous regardons sur la carte, tant le Gokuni que Hikaku ont de nombreux endroits où il sera très facile de cacher des troupes d'éclaireur ainsi que des effectifs très dispersés sur leur territoire, ce qui simplifie l'infiltration et la sabotage. Dans l'état où nous sommes, l'attaque directe n'est pas une option... Nous avons le générateur Hasseiki, qui dit qu'ils n'ont pas un équivalent? Voir pire.

    Reiji était du genre direct, s'il avait quelque chose à dire, il le disait et ne passait pas par quatre chemin. Le Rikoukei devait se concentrer sur le renforcement des ses effectifs et de ses frontières, si l'on arrivait à empêcher les troupes ennemies de passer les frontières, alors nous n'aurions jamais à nous préoccuper de l'avenir du village.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




L'Héritage de Daitokai Empty
MessageSujet: Re: L'Héritage de Daitokai   L'Héritage de Daitokai Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Héritage de Daitokai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 01.03/11.C.Utah - Un hangar comme un autre
» Modifs Sarienn
» [RP] D'un héritage penthiévrique
» L'héritage du Feu [PV Valentine Crowblack]/!\Hentaï/!\[Terminé]
» EVENT Prideland — Héritage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto no Genkaku :: Rikoukei :: Centre de Rikoukei :: Quartier Général-